Peter Deunov, l'héritage d'un maître d'exception

person Posté par: Olivier Manitara - Peter Deunov list Dans: Sub Category 1 Sur: comment Commentaire: 0 favorite Frappé: 244

Peter Deunov est l’un des récents maîtres de la tradition essénienne qui a eu une grande influence sur le monde par sa présence, son école et la richesse de son enseignement.

Sa vie intérieure intense et pure a renouvelé la spiritualité à l’aube du 20e siècle. L’enseignement qui en découle est de nature à améliorer la vie, à redonner la santé, à résoudre les multiples problèmes de l’existence, à conduire au bonheur... et c’est pourquoi il est authentique.

Le plus important chez le maître Peter Deunov n’était pas sa parole de sagesse et ses actes de bonté, mais la vie divine qui émanait de lui et baignait tout son entourage.

Guide et inspirateur d’Olivier Manitara, il aura pleinement contribué à l’épanouissement de l’œuvre de la Nation Essénienne contemporaine qui, au 21e siècle, conduit à l’alliance avec Dieu la Mère.

Devant tout homme se dresse le but ultime : connaître Dieu. Mais pour connaître Dieu, l’homme a besoin de plusieurs éternités. L’incarnation du maître Peter Deunov s’inscrit dans ce long chemin de la découverte de Dieu pour l’ensemble de la création.

Peter Deunov était l’envoyé, le grand maître de son époque et aussi l’incarnation de l’Archange Michaël, le Père éternel du feu sacré, l’éther empli de divinité.

Il a été, à son époque, le diffuseur de l’enseignement du christianisme véritable, intérieur, cet enseignement qui vient du Soleil pour établir sur la terre le royaume des cieux, de l’humanité de Lumière, de la dignité de l’homme, de la royauté intérieure. Cet enseignement, qui incarne l’univers de la tradition cosmique, englobe tous les peuples et toutes les religions.

Seuls les êtres qui avaient été préparés depuis des milliers d’années, au fil d’incarnations successives, ont pu le reconnaître. Les autres ne le pouvaient pas. Ils ne participaient pas aux mêmes hiérarchies spirituelles. Ce combat entre les mondes est toujours d’actualité.

 Choisir entre deux mondes

 Le monde divin demande toujours à l’humanité de s’unir dans l’amour et la conscience éveillée. Mais au temps du maître Peter Deunov, le poison du « dragon », celui du feu de l’enfer et de la destruction, du malheur et de la souffrance, de la maladie et de la pollution, menaçait de prendre le contrôle de la terre. Ce dragon est celui de la bêtise, d’une intelligence artificielle des apparences trompeuses, qui s’est mise au service de ce qui est mortel en l’homme. Il représente la pensée rusée, malsaine, matérialiste. Tel était le danger de la venue d’Adolf Hitler à la même période que le maître Peter Deunov.

Michaël, quant à lui, le grand Archange qui inspirait Peter Deunov, signifie : « Celui qui est comme Dieu », celui qui est à l’image du Père céleste, de la source de l’être. Dans l’enseignement sacré, il est dit que l’homme doit s’associer aux forces de l’Archange Michaël s’il veut sortir des égrégores du dragon.

Le feu de l’Archange Michaël veut apparaître jusque dans le monde des formes. Il veut montrer aux hommes qu’il existe une autre intelligence que celle que nous appelons « le dragon », qui est fondée sur la peur et le calcul permanent.

Le maître Peter Deunov, par sa vie tout entière, a revivifié dans le monde l’enseignement de la sagesse éternelle, du feu sacré et du christianisme originel pour l’instauration d’une fraternité universelle. Son message, qui englobe la connaissance de l’homme en sa totalité, de l’univers visible et invisible et du divin, concerne chaque être qui, en toute liberté, cherche l’amour, la sagesse et la vérité dans la vie pour le bien de tous les êtres.

 Une longue préparation

 Dans toutes ses vies, le maître Peter Deunov a été au service de tous, mais surtout des pauvres, des exclus, des opprimés. Il a toujours combattu pour le juste, le noble, le vrai et sa force n’était pas négociable car elle émanait d’un principe inaliénable, d’une éducation parfaite et d’un amour vivant pour l’autre. Il refusait de voir une flamme s’éteindre face au dévoreur des soleils.

Personne ne peut être fort devant Dieu, car Lui seul est fort et Lui seul est Dieu. On ne peut être qu’un serviteur de Dieu, accomplir sa volonté et être fort pour son œuvre.

Peter Deunov s’inscrit dans cette lignée de maîtres qui ont travaillé pour l’humanité dans un courant qui, sans arrêt, rappelle à celle-ci une mémoire et lui indique le chemin du service de Dieu, non dans une force dirigée, mais dans une liberté, une ouverture, une possibilité.

Ce maître est un être spécial, car dans ses nombreuses incarnations, il ne touche pas la terre. Il vit toujours dans les hauteurs d’un autre monde, en contact avec la sagesse éternelle. Il étonne toujours : il joue une musique ou dit des choses que personne n’a jamais entendues. Dans les temps anciens, il était déjà un réceptacle, un calice pour cette ancienne sagesse éternelle que les hommes avaient perdue.

 

On peut voir actuellement cette sagesse dans tous les livres antiques, mais surtout dans les Puranas de l’Inde.

Cette ancienne sagesse des Puranas était, à une certaine époque, connue de tous. Elle était à l’intérieur de tous les hommes. Tous les hommes connaissaient l’histoire du monde et de sa création. C’était une connaissance naturelle des Dieux, des enveloppes et des mystères de la vie.

Mais cette connaissance naturelle, cette sagesse cosmique a commencé à disparaître dans l’humanité. Des êtres, cependant, ont refusé qu’elle disparaisse. Ils ont dit qu’ils en seraient les gardiens quand l’humanité allait descendre et chuter, qu’ils seraient le souvenir de l’humanité, la mémoire de son origine.

C’est ainsi qu’ils ont commencé à travailler pour leur idéal. Ils ont écrit les Puranas, les Vedas et tous les livres de l’Inde pour préserver cette gnose qui vivait en eux et en tous les hommes afin qu’elle ne s’éteigne pas. Ils savaient qu’un jour viendrait où les hommes les étudieraient de l’extérieur en ne les comprenant pas parce qu’ils en auraient perdu le sens. Ils savaient aussi qu’ils reviendraient en tant que maîtres pour redonner le sens perdu de ces écritures devenues sacrées.

Aussi, ont-ils construit les temples en Grèce, en Chine, en Asie, en Himalaya ; les églises, les cathédrales en Europe ; les pyramides au Pérou, au Mexique, en Amérique du Nord ; les temples de nature en Australie. Ils ont voulu, par ces monuments, préserver dans l’humanité le souvenir de l’origine divine de l’homme et du savoir divin, la dignité de l’homme-Dieu, de l’homme divinisé, afin que celui-ci ne perde pas son identité.

Au début, ces êtres étaient vénérés, car tout le monde savait qui ils étaient. Alors, ils reçurent beaucoup d’aide et purent accomplir de nombreuses œuvres. Mais, progressivement, ces êtres disparurent de la surface de la planète.

L’être qui s’est incarné en tant que Peter Deunov s’était préparé à travers de nombreuses incarnations à accomplir son œuvre. Il devait avoir la capacité de porter cette lumière de l’Archange Michaël jusque dans le plan physique. Ce service advint dans la plus grande impersonnalité pour tous les hommes, pour toute l’humanité. En réalité, il fallut au maître tout un travail de développement intérieur et de compréhension pour arriver à un tel degré d’impersonnalité. Cela représente un travail intérieur sur des centaines d’incarnations dans lesquelles il servit la même cause humanitaire et divine par un travail assidu dans la pureté, le dévouement, la discipline et la prière pour l’éveil de l’homme.

 Quelques unes de ses incarnations :

Hiérophante en Egypte dans la lignée de Ptahhotep ; Orphée, en Grèce (1300 ans avant J.C) ; Il s’est incarné en tant que hiérophante des mystères esséniens de Palestine à la même période que saint Jean le Baptiste et Jésus. Il était le maître, le dirigeant de toute la fraternité des Esséniens de Palestine. C’est lui qui a initié saint Jean le Baptiste dans la montagne du mont Horeb, là se trouvaient des grottes, et qui lui a révélé sa mission ; Padmasambhava en Chine : il vécut en Chine au 8e siècle. Peu connu de notre culture occidentale, il sauva la sagesse et la tradition des Esséniens de l’emprise des voleurs de Lumière.

 

L’influence de son enseignement sur le monde

 

Le fondement de l’enseignement de Peter Deunov est le christianisme originel, qu’il rétablira dans sa pureté.

Son influence spirituelle fut considérable : ses idées de fraternité universelle et du sacré dans la nature vivante ont trouvé de puissants échos chez les spiritualistes du 20e siècle, mais aussi dans la culture populaire mondiale.

Il eut pour disciples Einstein et beaucoup d’autres personnalités qui ont marqué cette période.

Rudolf Steiner, qui fonda l’anthroposophie, l’a reconnu comme maître spirituel authentique incarné sur la terre.

Il a œuvré avec le maître Omraam Mikhaël Aïvanhov et d’autres êtres fraternels pour essayer de ressusciter l’intelligence michaëlique, le Christ michaëlique.

Son incarnation marquera un tournant dans l’histoire de la tradition des maîtres. En effet, le maître Peter Deunov fut celui qui versa l’eau de la nouvelle vie, car il était l’incarnation vivante et l’annonciateur de la nouvelle ère, celle du Verseau.

Le mouvement hippie, l’essor du végétarisme, la naissance de mouvements militants pour la protection des animaux et des forêts sont quelques exemples de l’influence qu’il a eue sur l’humanité.

Il était un médecin incontesté du corps, de l’âme et de l’esprit, un musicien de génie, un marcheur infatigable, un grimpeur de hauts sommets jusqu’à sa mort à 80 ans, ainsi qu’un enseignant et maître spirituel hors norme.

Les principaux thèmes de son enseignement étaient l’amour, la sagesse, la vérité, la justice et la vertu comme attributs du Christ historique, cosmique et mystique.

Il dira : « Puisque cet enseignement confère un sens à votre vie, qu’il vous offre la santé, l’intelligence, la Lumière, qu’il vous rend libres, alors, suivez-le. Il est l’enseignement que chaque âme cherche. Il vous montre la vraie vie. » En réalité, ce n’est pas uniquement de l’enseignement du maître Peter Deunov dont il s’agissait, mais de l’enseignement divin, connu de tout temps.

 Les envoyés de Dieu

 À l’origine de toute nouvelle manifestation de Dieu apparaît un groupe d’hommes qui s’assemblent autour d’un homme qui se détache. On peut ainsi penser à Énoch, Krishna, Zoroastre, Hermès Thot, Abraham, Bouddha, Moïse, Jésus, Mani, Mahomet et plus près de nous à Peter Deunov.

On peut appeler ces hommes de différents noms comme « prophète », « Fils de Dieu », « maître », « envoyé » ou « messager ».

Le terme d’« envoyé » et celui de « messager » révèlent l’alliance avec le monde angélique, car les Anges sont les messagers de Dieu.

Sur le plan physique, ces envoyés sont des frères, des hommes comme tous les hommes, mais sur un plan plus élevé, ils sont un être collectif, invisible, spirituel, un avec la totalité des enseignements spirituels qui existent sur la terre.

En chacun d’eux vit un principe supérieur, un enseignement universel, un message de la lumière éternelle.

                                                                                    

Les Esséniens

Les Esséniens font partie de la grande école michaëlique. Ils sont ceux qui entrent dans les écoles des mystères et qui ouvrent en eux le chemin du feu et de la Lumière, qui accueillent la présence du Père et de sa flamme de vie. Ils travaillent la pensée michaëlique. Leur but est de redonner à l’Archange Michaël la primauté et la royauté, de redresser l’homme et de le sortir des griffes du dragon. Ils le veulent parce qu’ils ont été préparés pour cela dans leurs anciennes incarnations. C’est ainsi qu’ils sont prêts à agir pour l’Archange Michaël dans le présent et dans le futur, car ils se sont éveillés. Ils prennent conscience que le bien pur et sans ombre existe et qu’ils peuvent le trouver, par exemple dans le maître Peter Deunov et dans son école universelle.

L’école des Esséniens n’est pas réellement l’école du maître Peter Deunov. Elle est la grande école universelle des initiés purs, mais c’est le maître Peter Deunov qui a donné l’impulsion de cet enseignement sur le plan physique.

 Pour en savoir plus :

Peter Deunov, l’héritage d’un maître d’exception – Ed. Essenia

https://boutique-essenienne.com/search?type=product&options%5Bprefix%5D=last&options%5Bunavailable_products%5D=last&q=peter+deunov

                    https://ronde-des-archanges.org/

                                                

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laisse ton commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire